23.02.2008

Problèmes au sein de la WPR ! Réunion avec le Commissaire Général

PROBLEMES AU SEIN DE LA WPR !!!!
REUNION AVEC LE COMMISSAIRE GENERAL

A la demande du SLFP-Police, une réunion s’est tenue le 22/02/2008 entre le Commissaire Général et les délégués syndicaux afin de discuter des problèmes qui se posent actuellement au sein de la WPR. Trois des quatre organisations syndicales représentatives ont répondu présent. Le SLFP-Police était représenté par le Président national accompagné de Rudi CONINGS (WPR) et Bernard CARRYN (WPR). Le Commissaire Général était assisté du Dir. Gén. Olivier LIBOIS (DGA) et du Dir. Gén. Jean-Marie VAN BRANTEGHEM (DGS).

En premier lieu, il a été bien spécifié au Commissaire Général que l’initiative émanait du SLFP-Police bien avant que la presse ne fasse mention des économies qui ont récemment dû être réalisées au sein de la WPR et qui ont eu comme conséquence qu’une série de services ont dû être supprimés. Les problèmes discutés concernaient le manque de personnel, le manque de moyens matériels et les possibilités budgétaires pour pouvoir réaliser l’ensemble des tâches dévolues à la WPR, la lenteur de certaines procédures d’achat, la spécificité de la WPR, etc.…

Il a été constaté que les organisations syndicales présentes étaient sur la même longueur d’onde concernant les problèmes évoqués. Le CG ne pouvait qu’admettre qu’il était au courant de ces problèmes. De même, il a fait part du fait que, pour ce qui concerne les budgets et les moyens en personnel, il avait déjà relayé une position claire auprès des autorités politiques. Celle-ci stipule que l’enveloppe des moyens actuellement accordée n’est pas suffisante pour permettre de pouvoir réaliser l’ensemble des tâches dévolues à la Police Fédérale et par conséquent également à la WPR. De manière plus succincte, il a clairement été stipulé aux organisations syndicales que le commandement général de la police fédérale « devait se débrouiller avec les moyens mis à sa disposition » et dès lors ne peut que maintenir le patient sous oxygène.

Le SLFP–Police a clairement fait savoir qu’il ne pouvait plus accepter l’attitude hypocrite des autorités politiques compétentes qui, d’une part, déclare que la circulation est une priorité sous toutes ses facettes et notamment la diminution des accidents de la route et des victimes de ces accidents et, d’autre part, ne mettent pas les moyens nécessaires à la disposition de ceux qui doivent mettre cette politique en pratique sur les autoroutes. Nous ne pouvons accepter plus longtemps que l’on mette ainsi des oeillères aux citoyens et qu’au sein des unités de la WPR on doive appliquer toutes sortes de trucs pour présenter des statistiques qui corroborent la politique menée et qui en fait ne sont que des falsifications de la situation réelle.

La conclusion du SLFP-Police, rejoint ici par le SNPS et ACV-OD, était que nous étions assis à la table avec un CG entièrement pieds et poings par le politique et que c’est donc l’autorité politique qui doit être la cible des actions qui seront menées par la WPR. Les organisations syndicales présentes se sont déclarées prêtes et les modalités d’actions seront mises au point la semaine prochaine. Le SLFP-Police a clairement fait comprendre au Commissaire Général que dans tous les cas des actions suivront, qu’elles seront organisées en dehors d’un contexte de préavis de grève et que tous les moyens seront bons.

Le SLFP-Police appelle donc tous ses membres à rester vigilants aux mots d’ordre qui suivront. Préparez vous aux actions !!! Faites savoir que vous n’accepterez jamais que l’hypocrisie des politiques ne mène à un enterrement de classe de la WPR !!!

Jan SCHONKEREN Président National
Rudi CONINGS Représentant WPR
Bernard CARRYN Représentant WPR

We maken gebruik van cookies voor het bijhouden van statistieken en taalvoorkeur. Wij houden geen persoonlijke gegevens bij || Nous utilisons des cookies pour la tenue de statistiques et de préférence linguistique. Nous ne gardons aucune donnée personnelle