11.05.2021

Nous haussons le ton en exigeant une proposition enfin satisfaisante …

Nous haussons le ton en exigeant une proposition enfin satisfaisante …

Lors de la réunion du Front commun de ce jour, nous avons discuté à nouveau de la proposition de l’autorité.

Nous avons informé la ministre que nous sommes bien sûr disposés à accepter une nouvelle invitation dès que l’autorité démontrera une réelle volonté de mener ces négociations sérieusement et sur base d’une nouvelle proposition. Cette nouvelle proposition doit tenir les promesses antérieures de mettre des mesures structurelles sur la table, et surtout d’offrir une solution aux 20 ans d’immobilité barémique. Car la dernière proposition en date (vendredi 7/05/2021) n’est pas jugée à la hauteur de ces promesses.

Pour illustrer le problème : le simple respect de la norme salariale – à laquelle le gouvernement aime se référer – amènerait une hausse des barèmes d’au moins 24% depuis 2001 (quel que soit l’index, bien sûr).

La réalité est malheureusement tout autre et la police intégrée n’a connu aucune augmentation structurelle des barèmes depuis 2001.

Ce qui est actuellement sur la table est donc largement insuffisant pour être une réponse au statu quo de 20 ans. Pour la plupart des acteurs concernés, la proposition s’élèverait à environ 35 à 40 euros nets par mois. De tels montants sont très éloignés de ce qui était initialement prévu et ne contribueront surtout pas à rendre le travail plus attrayant en le réévaluant.

En ce qui concerne les négociations qualitatives, nous doutons fortement que toutes les modifications proposées au statut contribueront à rendre le métier plus attractif. Au contraire, de nombreux fonctionnaires considéreront sans aucun doute certaines mesures comme des attaques supplémentaires des droits acquis et du statut.

Dans l’attente d’une nouvelle initiative du gouvernement, nous avons décidé de suspendre temporairement toute participation aux réunions des Comité de Négociation régulier, Comité Supérieur de Concertation, et des groupes de travail à partir du 12/05/2021, dans l’attente d’une réponse qui nous l’espérons, sera enfin constructive et bienveillante à l’égard des membres du personnel.

Ceci est le premier signal dans la perspective d’actions plus larges. Dès lors, nous attendons avec intérêt une réponse constructive, et une proposition qui soit une base suffisante pour entamer des négociations dignes de ce nom.

We maken gebruik van cookies voor het bijhouden van statistieken en taalvoorkeur. Wij houden geen persoonlijke gegevens bij || Nous utilisons des cookies pour la tenue de statistiques et de préférence linguistique. Nous ne gardons aucune donnée personnelle