14.03.2008

Négociations sectorielles ! Un printemps chaud s’annonce !

Bruxelles, 14/03/2008

NEGOCIATIONS SECTORIELLES !! UN PRINTEMPS CHAUD S’ANNONCE !!!!!

Ce 14 mars 2008 le cahier revendicatif sectoriel, déposé en front commun syndical, a été traité au comité de négociation pour les services de police (vous trouverez ce cahier revendicatif sur notre site).

L’autorité nous a fait connaître la position suivante :
– Elle reconnaît l’importance de ce cahier revendicatif.
– Des négociations importantes sont en cours avec la Fonction Publique.
– Les décisions ne peuvent donc pas être prises rapidement.
– La volonté de négocier existe mais ce n’est pas possible dans le cadre d’un gouvernement transitoire.
– Ceci ne veut cependant pas dire que l’autorité dit non d’office.
– Il faudra y revenir lorsqu’il y aura un nouveau gouvernement.
– Peut-être lors du contrôle du budget 2008 ou lors de l’établissement de celui de 2009, lorsqu’un avis des ministres concernés ainsi que celui du comité consultatif des bourgmestres sera nécessaire.

Les syndicats ont pris acte de ce point de vue, ont formulé leurs remarques et ont demandé une suspension. Après cette suspension le front commun a exprimé à l’autorité les exigences suivantes :

– Les points repris ci-après doivent être repris dans le protocole de fin de la négociation
– Le dossier complet doit être transmis au Premier Ministre
– Le front commun demande à être reçu par le Premier Ministre endéans le mois.
– A défaut de réaction de la part du 1er Ministre, des actions significatives seront prévues à court terme.

Le front commun syndical informera sa base en vue de la préparation de ces actions.
Ceci promet un printemps chaud ! Je fais déjà appel à vous afin de donner suite à la mobilisation en vue des actions à venir quelles qu’elles soient.

Depuis 2001 les fonctionnaires de police sont privés d’une augmentation de leur pouvoir d’achat et ont en outre été trompés en ce qui concerne les accords conclus (boni-santé). Nous n’acceptons plus d’être tenus en haleine.

Préparez vous donc à rencontrer le prochain gouvernement dans la rue afin de renforcer vos revendications justifiées.

Jan SCHONKEREN
Président National
Traduction : Marc Tielemans

We maken gebruik van cookies voor het bijhouden van statistieken en taalvoorkeur. Wij houden geen persoonlijke gegevens bij || Nous utilisons des cookies pour la tenue de statistiques et de préférence linguistique. Nous ne gardons aucune donnée personnelle